La Provence à l’avant-garde de la transition énergétique

Actualités
La Provence à l’avant-garde de la transition énergétique
30 Juillet 2020 / Eco-industries, Energie, Investir en provence

Les grands groupes pionniers d’Aix-Marseille-Provence

Voler, naviguer, rouler, tout en réduisant l’impact sur l’environnement. La nécessité de faire évoluer les technologies a débuté voici une quinzaine d’années sur le territoire provençal. L’innovation qui commence par une prise de conscience se poursuit aujourd’hui par des investissements pour l’avenir des générations futures. Pionniers en Provence, CMA CGM, La Méridionale, Airbus et Safran ou encore Air Liquide illustrent chacun dans leur domaine l’implication de grands groupes d’Aix-Marseille-Provence pour trouver des solutions capables de préserver notre planète.   

En janvier 2017, la compagnie maritime marseillaise La Méridionale signait une première en France : le raccordement électrique à quai d’un cargo-mixte sur le port de Marseille. Grâce à cette innovation, le navire coupe ses moteurs et ses groupes électrogènes et fait fonctionner l’ensemble de ses équipements avec le courant de terre. Pas de fumée, ni de bruit pour les riverains et des conditions de travail améliorées pour les marins.

Ce succès a rapidement été suivi d’autres innovations. Ainsi, démonstration a été faite en Corse fin 2018, de la possibilité d’alimenter en électricité un navire à quai grâce à un groupe électrogène mobile alimenté en Gaz Naturel Liquéfié (GNL). En 2019, le groupe investit dans la mise en place d’un filtre à particules sur la cheminée de son navire le Piana réduisant quasiment à néant (99%) l’émission de particules fines dans l’atmosphère.

Depuis septembre 2019, à l’initiative de la Région Sud Provence-Alpes Côte d’Azur, les ports et les compagnies maritimes engagées dans ce processus vertueux de verdissement de la flotte tricolore bénéficient du soutien des collectivités. Un plan « Escales zéro fumée » avec, à la clé, 30 M€ a été lancé pour faciliter l’électrification des quai et l’équipement des bateaux.

Propulsion GNL et neutralité carbone pour CMA-CGM

Si à Marseille, les navires à passagers s’engagent dans la transition énergétique, le quatrième armateur mondial de lignes maritimes conteneurisées, la CMA CGM, réalisait une première mondiale en 2017 en commandant neuf porte-conteneurs de 23 000 Evp propulsés au GNL. Le 1er porte-conteneur, baptisé Jacques Saadé en hommage au fondateur du groupe, a été mis à l’eau en septembre 2019. Selon un contrat signé sur 10 ans, Total assurera la fourniture de 170000 tonnes par an de GNL et la solution d’avitaillement des navires depuis Fos.

La compagnie maritime entend expérimenter, tester et développer tous types des solutions énergétiques. En février 2020, elle s’associe au tour du monde du navire à hydrogène Energy Observer. L’ambition de la CMA CGM est d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

L’hydrogène pour le transport routier

Alors qu’en 2018, le gouvernement lance son plan pour le déploiement de solutions hydrogènes, localement, la filière hydrogène se structure en Provence.

Les industriels de Fos-sur-Mer au sein de la plate-forme PIICTO investissent dans des projets innovants autour de l’hydrogène. Parmi eux, le projet HyaMMED (Hydrogène à Aix-Marseille pour une Mobilité Écologique et Durable) qui vise à valoriser de l’hydrogène décarboné.

Porté par Air Liquide aux côtés de grands groupes de la distribution (Carrefour, Coca-Cola European Partners et Monoprix), du pôle de compétitivité Cap Energie, et soutenu par l’Ademe, la Région et l’Europe, il aboutit aujourd’hui au lancement de la construction de la première station poids-lourds française à hydrogène haute-pression à Fos-sur-Mer. La station effective en 2022, permettra de réduire les émissions de CO2 de 1500t/an sur le segment des véhicules lourds.

La transition énergétique s'accélère aussi dans les airs

La Provence participe à cette évolution drastique grâce à la présence d’Airbus Helicopters engagé au travers du programme européen Blue Sky vers un transport plus rapide (400 Km/h) et plus propre avec le Racer. Ce démonstrateur technologique révélé au Salon du Bourget en 2017 est le premier hélicoptère d’Airbus doté d’une technologie hybride développé par Safran Electrical & Power.

La réduction des émissions de CO2 est un axe de développement R&D important pour Airbus Helicopters. Plusieurs pistes sont à l’étude pour concevoir l’hélicoptère propre de demain.

Une volonté confirmée par le gouvernement dans son plan de soutien à l’aéronautique qui vise notamment à préparer le successeur de l’Ecureuil. Un appareil ultrasobre sur le plan énergétique (baisse de 40% de la consommation), capable d’hybridation électrique dans un premier temps, et fonctionnant à l’hydrogène dans sa dernière version (démonstrateur en 2029).   

Silhouette
PROVENCE PROMOTION