Bovlabs, start-up américaine spécialiste en énergie verte s’installe à thecamp

success story
Bovlabs, start-up américaine spécialiste en énergie verte s’installe à thecamp
09 Octobre 2018 / Big data / Data centers, Energies, Investir en provence, Smart City

Le potentiel du marché français dans l’échange d’énergies et le dynamisme comme le multiculturalisme du sud ont séduit Bovlabs.

Prenez des énergies vertes, ajoutez-y un zeste de blockchain, secouez le tout. Vous obtenez Bovlabs, la start-up la plus prometteuse du moment ! Jaikrishnan Radhakrishna Pillai a de l’énergie à revendre. Après avoir vécu en Inde et à Londres, il fonde Bovlabs à San Francisco et Zurich en 2017, avec comme ambition de créer une plate-forme d’échange d’énergies vertes entre individus basée sur les micro-réseaux électriques intelligents et la blockchain. Un an plus tard, par l’entremise de Provence Promotion et d’Euroméditerranée, il découvre l’écosystème provençal. Sélectionné par thecamp, Bovlabs intègre le programme d’accélération et mène une expérimentation à Aix TGV SNCF. Convaincu du potentiel du marché français dans le domaine de l’échange d’énergies, séduit par le dynamisme et le multiculturalisme du sud, Bovlabs s’enracine définitivement à Aix-en-Provence. 

"Je suis un passionné d’énergies vertes et je rêvais de devenir entrepreneur. Lorsque j’ai compris que la technologie blockchain pouvait faciliter la distribution d’énergie, j’ai fondé Bovlabs pour créer une communauté. J’ai débuté en juillet 2017 aux Etats-Unis avec une première expérimentation basée sur les micro-réseaux électriques intelligents permettant le stockage d’énergie pour le compte des supermarchés et des hôpitaux", raconte Jaikrishnan Radhakrishna Pillai.

Très vite, sa start-up essaime dans le monde entier : à Kerala en Inde, au cœur de la Silicon Valley à San Francisco et à Zug en Suisse où le co-fondateur Martin Lesner est établi. La France et plus spécifiquement thecamp abrite aujourd’hui le siège social de la maison-mère.

De San-Francisco à Aix-en-Provence

Le dirigeant de Bovlabs est déjà un fervent ambassadeur du territoire. "J’adore la vibe de Marseille, le foot et le mix de cultures. J’ai rencontré à San Francisco le représentant de Provence Promotion qui m’a présenté à Euroméditerranée. Fin 2017, j’ai participé à un colloque sur la smartcity à Marseille", se souvient Jaikrishnan Radhakrishna Pillai. Depuis, il n’est plus jamais reparti. Accompagné par Provence Promotion dans ses démarches de mobilité professionnelle et pour l’installation de sa famille en Provence, la découverte de thecamp a été un déclencheur.

"Nous cherchions des opportunités de développement en Europe. Nous avons découvert le projet SolarCamp développé au sein de thecamp par Vinci Energies, Accenture et SNCF Gares&Connexions", raconte le Pdg de Bovlabs. La gare ferroviaire d’Aix TGV ambitionne de devenir autonome du point de vue énergétique sous trois ans en produisant de l’électricité à partir de photovoltaïque et d’hydrogène. Des panneaux photovoltaïques sont installés depuis un an déjà à l’entrée de la gare dans le cadre de cette expérimentation.

"Les véhicules garés sur le parking serviront demain à stocker l’énergie qui alimentera la gare. A partir d’une appli mobile qui servira d’interface avec le réseau, le voyageur qui laisse son véhicule devra renseigner la date de retour et la charge dont il a besoin. En contre partie il sera rétribué en jetons digitaux (tokens) qui lui permettront de payer son parking, louer une voiture à Paris ou tout autre service. La SNCF peut être un modèle d’auto consommation", explique Jaikrishnan Radhakrishna Pillai, actuellement en pourparlers avec RTE et Sagemcom.

Bovlabs est à la recherche de partenariats avec les opérateurs de réseaux micro-électriques intelligents, de constructeurs automobiles. La start-up emploie sept personnes et prévoit cinq nouveaux recrutements en 2019, essentiellement au sein de thecamp.

Silhouette
PROVENCE PROMOTION