Doosan Babcock France parie sur les filières énergétiques provençales

success story
Doosan Babcock France parie sur les filières énergétiques provençales
26 Janvier 2017 / Implantez vous en provence, Générale, ITER, Energies
La société multiplie les contrats localement

Un peu plus d’un an après la création de la filiale française, Doosan Babcock se réjouit d’avoir misé sur Aix-en-Provence pour établir son siège social. La société d’ingénierie coréo - britannique, axée sur les énergies, multiplie les contrats localement dans les domaines de l'énergie (nucléaire, thermique, renouvelable) et parie sur les industries du pourtour de l’Étang de Berre. Partenaire de la première heure de cette implantation, Provence Promotion l’accompagne dans son développement.

Seul en octobre 2015, lorsqu’il fondait Doosan Babcock France, filiale du leader coréen de l’énergie (DHI - Doosan Heavy Industries), Damien Desprez se retrouve désormais à la tête d’une équipe de 10 personnes basées en Provence dont trois détachées à plein temps sur Iter à Saint-Paul Lez Durance. La jeune entreprise a bénéficié des conseils avisés Pays d’Aix Développement et de Provence Promotion, à la fois pour la recherche de bureaux et pour les recrutements.

La présence du CIPN (*) d’EDF à Marseille, du CEA (*) de Cadarache et la construction du réacteur thermonucléaire expérimental (ITER), plus important chantier de la région, ont joué un rôle déterminant dans la décision de s’installer sur la zone d’activités de la Duranne, à Aix-en-Provence. Le groupe y dispose de 250 m2 de bureaux.

« Je suis très satisfait de notre présence à Aix. Pour Iter, nous réalisons des études, participons au design et la construction des différents composants de cette machine expérimentale conçue pour exploiter l'énergie de la fusion.», se félicite Damien Desprez, directeur général de Doosan Babcock France.

Pour le groupe coréen, l’extension de la durée de vie des centrales nucléaires françaises constitue une opportunité commerciale. « La France compte 58 tranches nucléaires de production. EDF, qui souhaite prolonger la durée de vie de ses centrales, pourra le faire sous condition d’effectuer des travaux  », ajoute Damien Desprez.

Le train, l’avion, le soleil et la mer…

Désormais sous contrat avec EDF, il fonde de grands espoirs aussi dans de nouvelles filières représentées par les industries du pourtour de l’Étang de Berre. Doosan Babcock se positionne également sur les créneaux de l’oil & gas, des énergies thermiques et renouvelables. « Nous pourrions bénéficier de débouchés intéressants sur les raffineries et installations associées, et auprès de l’usine sidérurgique Arcelor Mittal », détaille le manager.

Dans le sud, Doosan Babcock n’en est pas à son coup d’essai. En 2012, il remportait auprès d’E.ON, le contrat de conversion à la biomasse d’une unité de la Centrale thermique de Provence (Gardanne). Le groupe possède en effet 25 ans d’expérience dans ce type de conversion (Tilbury, Ironbridge, Drax en Grande-Bretagne et Atikokan au Canada). Ce projet autrefois piloté depuis le Royaume-Uni est désormais supervisé depuis Aix.

Damien Desprez se félicite de la proximité de l’aéroport Marseille-Provence, tout comme de la présence de la Gare Aix TGV à 10 minutes seulement du bureau. Le chef d’entreprise s’envole très régulièrement vers la Corée, la Grande-Bretagne et Paris.

Avec de nouveaux recrutements en perspective, Damien Desprez mise sur la qualité de l’ensoleillement pour attirer les talents. Un détail ? Pas du tout. « Nous embauchons des profils internationaux difficiles à convaincre. Le cadre particulièrement agréable du sud de la France constitue un atout de taille et s’avère un critère déterminant d’attractivité », souligne le responsable du bureau d’ingénierie. Le groupe Doosan emploie 41 000 salariés dans le monde. En Europe, il compte des filiales au Royaume-Uni, en Allemagne en Pologne et en République Tchèque.

(*) Centre d’Ingénierie du parc Nucléaire, Commissariat à l’Energie Atomique.

Silhouette
PROVENCE PROMOTION