L’Anticafé propose une autre façon de travailler à Aix-en-Provence

success story
L’Anticafé propose une autre façon de travailler à Aix-en-Provence
02 Mars 2017 / Implantez vous en provence, Générale
En un an, 2 500 membres ont été fidélisés

À la croisée des chemins entre bureau, maison et café connecté en centre-ville, l’Anticafé, concept imaginé par un jeune Ukrainien, Léonid Goncharov, ne cesse d’étoffer son réseau. Après l’ouverture de cinq Anticafé à Paris et Rome, la franchise part à la conquête des start-uppers, étudiants et freelance provinciaux. Anticafé Aix-en-Provence a été inauguré en février 2016. Une ouverture marseillaise est envisagée, car cette enseigne de 4 ans entend bien capter les nouveaux actifs nomades de la Cité phocéenne qui contribuent au dynamisme économique et à l’internationalisation croissante de la ville. Anita Groff et Mélanie Münch, premières franchisées à Aix, racontent comment les jeunes entrepreneurs, étudiants et habitants se sont appropriés ce nouveau lieu de travail, de vie et de rencontres.

À quoi correspond le concept d’Anticafé ?

Anita Groff : L’Anticafé est un espace de partage, lieu hybride à la frontière entre webcafé de quartier et espace de coworking. L'utilisateur y retrouve le côté convivial de la maison et le confort du bureau en centre-ville, avec les équipements de travail nécessaire pour travailler seul ou en réunion : wifi, vidéoprojecteur, imprimante, scan. L’Anticafé, situé rue Granet, au cœur d’Aix-en-Provence, peut accueillir 44 personnes sept jours sur sept. Toutes les configurations sont permises : travailler avec musique de fond ou s’isoler au premier étage. L’Anticafé se privatise sur demande avec des prestations sur mesure. Le cas s’est présenté cette année pour Airbus Helicopters, Enedis, Lush…

La grande particularité d’Anticafé est que le paiement s’effectue en fonction du temps passé. Nous facturons 5€ de l’heure et 24 € la journée. La carte de membre gratuite permet de bénéficier de 15% de réduction. Ce tarif offre un accès illimité au comptoir composé de boissons fraîches et chaudes (cafés, thés, chocolats, infusions…), céréales, biscuits sucrés-salés, crudités et préparations à tartiner pour des collations à volonté.

Quelle clientèle fréquente l’Anticafé ?

Anita Groff : Aix est une ville jeune et cosmopolite. Les étudiants français et étrangers représentent un tiers de notre clientèle. Nous accueillons de nombreux free-lance, porteurs de projets, consultants, auto entrepreneurs et télétravailleurs.  En dix mois, nous avons fidélisé 2 500 membres. Les profils sont variés. Certains trouvent un refuge pour travailler, d’autres un lieu chaleureux propice aux échanges et à la détente. On trouve dans notre espace des jeux de société, des magazines toujours à disposition. Nous organisons par ailleurs des ateliers sur différentes thématiques permettant à chacun d’avancer dans sa vie personnelle et professionnelle. Par exemple maîtriser Facebook pro pour développer son activité, créer sa page d’accueil de site internet ou encore prendre la parole en public. Certaines animations touchent au bien-être telles que la sophrologie, l’auto hypnose, les techniques de gestion du stress, les nouvelles méthodes pour mieux réviser. Un dimanche matin sur deux, un public plus large d’habitants de tout âge apprécie de venir participer à nos Antidiscussions !

En étant originaire de Lille, avez-vous bénéficié d’un accompagnement pour faciliter vos démarches d’installation ? 

Anita Groff : J’ai choisi de m’installer à Aix, ma ville de cœur, agréable et dynamique. L’étude de marché que j’ai réalisée durant un an a permis de valider le concept dans la région. La présence importante d’établissements d’enseignement supérieur et la vitalité de réseaux professionnels ont été déterminantes. Provence Promotion et Pays d’Aix Développement ont été mes premiers points de contacts, mes relais locaux lorsque je montais mon projet depuis Lille. Ils m’ont permis de collecter toutes les données nécessaires avant et pendant mon projet d’implantation. La newsletter de Provence Promotion reste pour moi une mine d’informations sur les acteurs économiques qui choisissent de s’implanter sur le territoire et les perspectives de développement. En 2017, nous visons d’augmenter notre chiffre d’affaires de 40% et de créer 2 emplois.

Silhouette
PROVENCE PROMOTION