+33 (0)4 96 11 60 00
Contactez-nous
  • Version Fran�aise
  • Version Anglaise
  • Version Allemande
  • Version Espagnole
  • Version Italienne
  • Version Chinoise

Digital entertainment

Positionnement

La Provence, le paradis des industries créatives


C’est en Provence que fut tourné le premier film du monde, l’Arrivée d’un train en Gare de la Ciotat. Réalisé en 1895 par les frères Lumières. Le choix du site n’est pas un hasard : aucun autre territoire en France n’offre une telle luminosité. Aujourd’hui encore, la Provence est le territoire le plus filmé en France avec Paris.

La Provence devient vite un site reconnu de production de films avec les studios de la Croix Rouge (1916-1930), les studios de Marcel Pagnol (1937-1950), les studios de Saint Marthe (1952-1970). On y croise les stars les plus célèbres ! Le lancement du Festival de Cannes en 1947 fait de la région un territoire incontournable du 7ème Art au niveau mondial.

En l’espace de quelques décennies, Marseille et la région se sont positionnées comme une « destination-phare » pour les tournages de films. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2011, PACA a accueilli 500 tournages dont 229 se sont déroulés dans la cité phocéenne, deuxième ville la plus filmée de France.

A l’ère des technologies de l’information, l’attractivité naturelle du territoire, couplée à une politique volontariste de développement de l’industrie des médias, a fait de la Provence un des pôles les plus dynamiques d’Europe du Sud. C’est là que sont produits « Plus Belle la Vie », la série télévisée Prime Time la plus regardée en France, "Tekken Card Tournament", "Alexandra Ledermann" et "Lea Passion Mode", parmi les jeux vidéo les plus vendus au monde, ou encore la série animée "le Manège Enchanté", une des productions à succès en Europe.

Portée par ces succès et par le développement du marché de la post-production qui affiche une hausse de 10 % par an, Marseille se projette en « capitale des effets spéciaux » : un appel d’offres vient d’être lancé pour la création d’un studio de capture de mouvements sur le pôle média de la Belle de Mai. L’histoire d’amour entre la Provence et le cinéma, commencée à l’aube du XXe siècle n’est pas terminée !